La Trinité – Un Mystère Logique / The Trinity – Logical Mystery

Trinity_trinite_starsLorsque les gens parlent de la Trinité, c’est souvent avec un bémol : « c’est comme ça, au-delà de la logique, mais c’est parce que Dieu est plus merveilleux que ce que notre compréhension peut retenir. »

Il est vrai que la Trinité est un mystère. Trois personnes en un, ce n’est pas très mathématique. Et pourtant, la Trinité est loin d’être illogique. Au contraire, cette Trinité est l’explication la plus logique d’un Dieu parfait.

1)    Un Etre Ultime sans pluralité est voué à être égoïste
La plupart des « dieux » sont égoïstes.  En réalité, ils le sont tous. Dans la plupart des religions les dieux sont exigeants, facilement mis en colère, rarement satisfaits, centrés sur eux-mêmes et sans vrai amour. Ils aiment lorsqu’ils sont aimés. Ils bénissent lorsqu’ils sont adorés et servis. Leur attention est conditionnelle et manipulative. Ils sont centrés sur eux-mêmes et ne servent personne. Les actions ne sont que le reflet de la nature d’une personne. Un amour authentique émane d’une nature d’amour authentique. Les faux dieux ne peuvent aimer parfaitement pour une raison simple : ils sont des inventions humaines, et en tant que telles reflètent les passions humaines et la nature humaine corrompue.

Le Dieu de la Bible n’est pas comme cela. Lorsque le Père créa le monde, Il ne le fit pas pour Lui-même, mais pour Son Fils (Colossiens 1 :16), pour établir son Fils comme héritier de toutes choses (Hébreux 1 :2), pour unir toutes choses dans les cieux et sur la Terre pour Lui (Ephésiens 1 :9-10), et ultimement pour Lui offrir le monde comme une Epouse (Apocalypse 19 :7-8 ; 21 :9-10). Lorsque Jésus vint sur la Terre, Son désir était de plaire le Père et de Lui obéir (Marc 14 :36), donnant gloire au Père même quand la gloire Lui était rendue (Jean 17 :1). Le Saint Esprit accomplit aussi la volonté du Père et du Fils, n’agissant jamais par égoïsme.

A cause de Sa nature trinitaire, Dieu peut être de nature bénévole et altruiste. C’est aussi pour cela que l’amour qu’Il partage de Sa nature est réel, inconditionnel, authentique et déterminé. Il est amour parce que Son être possède une nature qui partage, donne, et reçoit avec joie.

2)    Un Etre Ultime sans pluralité est voué à être nécessiteux
Une autre notion qui réfute la perfection des dieux non-trinitaires est celle d’indépendance. Les dieux créés sont nécessiteux. Ils nécessitent l’adoration pour exister. Ils nécessitent des sacrifices, des engagements, des traditions et des rituels pour être satisfaits. Ils ont besoin des hommes pour être aimés, servis, loués, et connus. Dans bien des religions, les hommes existent parce que les dieux ont besoin d’eux.

Mais le Dieu trinitaire n’a pas besoin des hommes. Ils n’a ni besoin de leur louange, ni de leurs services, ni de leur compagnie, ni de leurs bonnes œuvres. Existant en parfaite harmonie altruiste, Il est parfaitement indépendant, parfaitement satisfait, parfaitement heureux et parfaitement occupé.

En conséquence,  à cause de la nature parfaite de Dieu, la seule explication pour l’existence des hommes est Sa nature bénévole et altruiste. Les hommes ne furent pas créés parce que Dieu avait besoin d’eux, mais parce qu’au travers eux le Père peut aimer son Fils, Son Saint Esprit, tout en permettant la réciproque et en augmentant les bénéficiaires de leur amour.

3)    Une pluralité sans unité mène à la confusion Il existe de nombreuses religions polythétiques. Les romains avaient leur panthéon, les hindous ont leurs millions. D’autres encore adorent des esprits ou des forces de la nature. Tous ces dieux différents signifient des différences de buts, de privilèges, de sens, et relativement l’absence d’absolus et de direction pour la vie. Le manque de consistance dans la manière d’adorer, de plaire et même de vivre mène à la confusion.

Lorsque Philippe demandant à Jésus de voir le Père, celui-ci répondit, « Il y a si longtemps que je suis avec vous, et tu ne m’as pas connu, Philippe! Celui qui m’a vu a vu le Père » (Jean 14:9). L’unité des trois personnes de la Trinité est tellement intense, que la connaissance de l’un est la connaissance de l’autre. Jésus et le Père sont un (Jean 10 :30). Alors que ceci est difficile à communiquer en termes mathématiques,  cette Trinité permet une connaissance tangible du Dieu amour.

Puisque Dieu est un, il n’y a pas de confusion concernant Ses plans ou comment Lui plaire. Sa Parole et Son caractère sont consistants et dignes de confiance.

4)    Plurality and Unity is also Human
Dieu créa l’homme et la femme à son image, et cela inclut pluralité et unité. Juste comme la Trinité existe dans l’amour, l’égalité et la différence des rôles, l’institution du mariage reflète l’amour, l’égalité et la différence des rôles. La différence des sexes existe parce qu’elle nous permet de connaitre d’avantage le Dieu créateur, et renforce l’égalité de chaque être humain. Alors que les choses terrestres ne sont qu’une ombre des choses à venir, la réalité des relations sur Terre nous permettent de connaitre d’avantage le Dieu trinitaire.

When people speak of the Trinity, they often add a disclaimer: “it is this way, and it makes no logical sense, but God is greater than our comprehension can grasp.”

It is true that the Trinity is a mystery. Three persons in one being makes very little sense mathematically.
Yet, the Trinity is not entirely illogical. In fact, it is the most logical explanation of a perfect God.

1)    An Ultimate Being without some kind of plurality in persons is bound to be selfish
Most “gods” are selfish. In fact, all of them are selfish. In most religions gods are demanding, easily angered, and rarely pleased, self-centered and decisively unloving. They love because they are loved. They bless because they are served and worshipped. Their care is conditional and manipulative. They are self-interested and self-serving. Actions are only the expression of one’s nature. Genuine love must come from a genuine loving nature. False gods cannot love perfectly and the reason why is simple: they are human constructs, and as such reflect human passions and fallen nature.

The God of the Bible is not like this. When the Father creates the world, He does it for the sake of His Son, for Him (Colossians 1:16), to establish His Son as the heir of all things (Hebrews 1:2), to unite all things in heavens and on earth with Him (Ephesians 1:9-10), and ultimately offer Him a perfect world as a Bride (Revelations 19:7-8; 21:9-10).When Jesus lived on earth, His desire was to please the Father and to obey His will (Mark 14:36), bringing glory to God even when honor was given to Him (John 17:1). The Holy Spirit also does the will of the Father and the Son, never acting selfishly (John 14:26).

Because God is triune, He can within His nature be others-serving and self-giving. This is why the love that He extends from His nature is real, unconditional, genuine and purposeful. He is love because His being is one that shares, gives, and receives joyfully.

2)    An Ultimate Being without some kind of plurality in persons is bound to be  needy
The other aspect that refutes the perfection of non-triune gods is the notion of independence. Created gods are needy. They need worship to exist. They need sacrifices and commitments and traditions and rituals to be pleased. They need others to be loved, to be served, to be praised and to be known. In most religions, humans exist because the gods need them.

But a triune God does not need humans. He neither needs their worship, nor their service, nor their company, nor their good works. Because of His being existing in perfect loving harmony, He is perfectly independent, perfectly satisfied, perfectly happy and perfectly occupied.

In consequence, because of His perfect nature, the only explanation for the existence of humans is His self-giving love. Humans were created not because the Father needed them, but because He could through them love His Son and His Holy Spirit while increasing the number of recipients of His own love.

3)    Plurality without Unity brings confusion
There exists many religions that are polytheistic, believing in many gods. The Romans had their pantheon, the Hindus have their millions. Others worship spirits and natural forces. Ultimately, to know how to worship, who to please, and even how to live, gets very complicated, especially since these so called gods often compete against each other. Plurality of “gods” in religions often means different goals, privileges, meanings, and relatively no absolute that give direction for life.

When Philip asked to see the Father, Jesus replied, “Have I been with you so long, and you still do not know me, Philip? Whoever has seen me has seen the Father.” (John 14:9). The unity of the three persons of the Trinity is so intense, that the knowledge of one is the knowledge of the other. Jesus and the Father are One (John 10:30). While this is hard to convey in mathematical terms, it is nevertheless the most tangible way to know a loving God.
Because God is one, there is no confusion in trying to figure out His plans or to please Him. His Word and His character are consistent and can be trusted.

4)    Plurality and Unity is also Human
God created man and woman in His image, and this includes plurality and unity. Just like the Trinity exists in love, equality and yet differences in roles, so does marriage exists in love, equality, and differences in roles. Knowing that the differences of sexes exists because of the image of God reinforces the equality of each human being. While the things on earth are just a shadow of the things in heaven, the reality of relationships on earth brings knowledge about the Triune God.